Personne ne peut fuir son coeur. C’est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu’il dit.

7h30, mardi 15 novembre 2016…

Une date à retenir pour moi… celle du point de départ de ce voyage !

C’est ce matin là, en me réveillant, que la décision a été prise, celle de tout quitter pour vivre la grande aventure autour du monde, pour partir à la rencontre des autres cultures, des autres peuples, des autres paysages qui nous entourent… Comme le premier baiser, je pense que cet instant précis, ce moment de lucidité extrême à mon réveil restera gravé en moi pour très longtemps. Non pas que la vue depuis ma chambre dans la Coloc au réveil soit la plus extraordinaire sur Terre, mais me rappeler cette sensation de joie intense à l’idée d’avoir enfin pris ma décision… je ne saurais vraiment l’expliquer en quelques mots. On se sent libre, libre de tout réussir malgré les nombreuses étapes qui vont arriver, libre de ne plus avoir peur, libre d’avancer tout simplement. Mais surtout libre de quitter sa zone de confort.

Oui, j’avais tout ici à Prouais… Une Coloc formidable, une seconde famille sur qui compter, un travail de rêve, des projets pleins la tête, une stabilité de vie, des possibilités sans fin… Alors quand ce matin là je me suis réveillé, le sourire aux lèvres, je me suis rappelé mes deux derniers voyages… le GR20 et la Voie de Tours… Eux qui m’ont permis de me libérer de certaines chaines… Puis j’ai repensé à une conversation que j’avais eu chez Patrick et Christelle, des hôtes Airbnb généreux et humains rencontrés dans le Livradois Forez plus d’un an auparavant… J’ai su que c’était le moment, celui qui fait passer un petit courant électrique dans notre cerveau pour nous dire : Fonce !

Par | 2017-02-19T10:09:54+00:00 novembre 15th, 2016|France|0 commentaire

Laisser un commentaire