Préparation des vélos

Ils sont là, ils sont beaux, ils sont prêts à arpenter les routes du monde !

Nos deux vélos sont enfin entièrement préparés et équipés de la roue à la selle pour pouvoir supporter le voyage qui les attend. On peut dire un très grand merci à Culture Vélo Nice (et surtout à David & tous les techniciens), pour leur aide dans la « transformation » de nos montures. On a pas du être des clients faciles, avec nos demandes bien spécifiques, mais ils ont été à notre écoute pour réussir le pari.

Mais alors, qu’est-ce qui a bien pu changer sur mon vélo (depuis Compostelle) et sur celui d’Elodie qui était tout propre ?

  • Exit la roue avant, bonjour la nouvelle avec une dynamo moyeu Shimano et un chargeur usb E-Werk
  • Reposez-vous bien les anciens pneus, laissez place aux Schwalbe Marathon Plus Tour
  • Bienvenu aux portes bagages avant et arrière, mais aussi à toute la bagagerie imperméable de chez Ortlieb
  • Nos fesses se reposeront sur de nouvelles selles SMP, tandis que nos mains auront de belles poignées ergonomiques
  • Pour voir nos belles gueules (et se raser occasionnellement), on ajoute un rétroviseur
  • Et on remplace les pédales pour celui d’Elodie avec des Shimano réversibles (auto et crampon)

En couleurs, c’est bien aussi, pour voir le rose du vélo d’Elodie 🙂

Bon, on passe sur tout le petit équipement de rechange pour nos vélos, et on se concentre sur la petite formation qui nous a été dispensée à Culture Vélo. En plus de 15 ans de vélo, j’ai eu la chance de n’avoir à changer que des chambres à air… mais là, il fallait se préparer un minimum pour toutes les casses possibles et inimaginables. Alors, on a demandé conseil directement à ceux qui s’y connaissent le mieux, pour apprendre les bases pour changer rayons & chaine (les casses les plus probables) sans passer dix ans et faire les mauvaises manipulations.

Parce que je n’ai jamais été un très bon mécanicien, le vélo a toujours été la seule option valide pour moi (outre la marche eh eh). Si j’avais été plus habile de mes mains, j’aurai surement fait cette aventure dans un vieux Land Rover, comme celui de Patrick dans le Livradois-Forez ! Mais là, on est prêt, et au pire, YouTube sera notre ami pour trouver la solution à nos problèmes.

Par | 2017-02-19T10:07:53+00:00 février 17th, 2017|France|2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Ernandorena Jean Jacques 17 février 2017 à 11 h 00 min - Répondre

    Avec cet équipement de pros, on peut faire le tour du monde.!!!
    Bon courage à tous les 2

  2. Johanna Chappert 20 février 2017 à 15 h 47 min - Répondre

    Houaa des vélos de compet !!!

Laisser un commentaire