Les questions du quotidien 2017-12-02T01:11:49+00:00

Les questions du quotidien

Depuis que j’ai annoncé mon départ et mon projet autour de moi, j’ai pu avoir de nombreuses questions. Des questions intéressantes qui m’ont permis de voir à quoi pensent les gens en premier quand on leur parle de tour du monde, et de surcroit à vélo. Alors je me suis dis pourquoi ne pas toutes les noter et y répondre dans une FAQ !

Tu as prévenu ta mère ?

Les personnes qui m’ont posé cette question me connaissaient plutôt bien, ou du moins, étaient au courant que ma mère m’appelait tous les jours pour prendre des nouvelles, et toujours à midi. Donc la question était plus que pertinente en sachant qu’elle pouvait déjà s’inquiéter alors que j’étais en France (oui mais dans le Nord ah ah).

Pour y répondre : 
Oh oui ! Du moins, par étapes pour ne pas lui annoncer la nouvelle d’un coup, mais c’est bon, elle est au courant du périple en entier. 

Où vas-tu dormir ?

Dormir est surement le moment le plus important dans une journée, et je comprends qu’on puisse me poser la question. Surtout quand tu annonces que tu le fais en vélo avec un budget restreint, la question du logement se pose inévitablement. Et la plupart du temps, je pense que les personnes attendaient que je leur réponde « un bon hotel chaque soir » pour être en sécurité ou avoir un certain confort…

Pour y répondre :
Une bonne partie du voyage, cela sera sous la tente à la belle étoile, le reste du temps, quand on pourra le faire, est de loger chez l’habitant pour partager le maximum d’instants de vie

Il faut être fou pour faire un tour du monde en vélo ?

Non non non ! Il faut juste vouloir réaliser ses rêves pleinement et savoir quitter sa zone de confort. Après, j’avoue, il faut une petite dose de folie pour faire ce type de voyage, mais qu’est-ce vivre sans folie, sinon une vie morne et plate…

Pour y répondre : 
Totalement ! Il faut être complètement fou pour le faire. C’est pour ça que je me lance, n°3 m’a dit dans ma tête de le faire, alors je l’ai écouté !

Tu n'as pas peur de partir tout seul ?

Je pense qu’à la base, outre le fait de faire un tour du monde à vélo, c’était le faire seul qui pouvait faire le plus peur aux gens. Mais non, être seul n’est pas un problème, on peut faire de nombreuses activités seul et en capter chaque instant. En partant seul, on peut faire de magnifiques rencontres sur le parcours, s’ouvrir plus facilement, et avoir une infinité de possibilités qui s’ouvrent à nous. Faire une activité seul ne devrait pas être effrayant, mais plutôt nous ouvrir de nouveaux horizons sur l’Autre. Non je n’avais pas peur de partir seul à la base, j’y étais préparé… mais les événements ont fait qu’aujourd’hui nous sommes deux à prendre la route, donc la question ne se pose plus eh eh.

Pour y répondre : 
Partir seul, c’est pouvoir aller à la rencontre des Autres, échanger plus facilement, découvrir tout ce qui nous entoure. C’est aussi avoir une certaine « liberté » dans le voyage en étant libre comme l’air

Est-ce que tu vas travailler sur le chemin ?

La question inverse de celle d’avant, plus juste en quelque sorte, qui a la même finalité mais qui ne sous entend pas que tu es un gros flemmard de la vie ah ah. Oui je vais travailler pendant le voyage. Que cela soit en tant qu’Auto Entrepreneur dans le web, qu’avec des petits boulots que l’on trouvera sur le chemin. Avec je l’espère toujours un lien avec mes passions pour en apprendre davantage.

Pour y répondre :
Oui c’est prévu dans certains pays où nous nous arrêterons un certain temps, aussi bien pour aller au contact des populations que pour mettre quelques économies de côté.

Ta famille n'est pas inquiète ?

Une question très récurrente que celle-là. On se pose tous la question de la famille, lien premier chez toute personne, pour savoir comment ils ont pu réagir, savoir si ils ont réagi de la même manière que la personne qui pose la question. Pourquoi faudrait-il être toujours inquiet dans la vie dès que nous essayons de la vivre pleinement ? Surement notre époque qui veut que nous ayons toujours peur de l’autre et de l’ailleurs…

Pour y répondre :
Il y a de tout au niveau des réactions dans la famille. C’est normal, chaque personne voit ce type d’aventure sous un angle spécifique, et cela peut les faire rêver… douter… s’inquiéter… se demander si je suis fou… Mais dans l’ensemble, c’est bien passé car « j’ai l’âge et la situation de le faire » ! 

Une tente, mais c'est dangereux non ?

Ahhh quand juste après la question du logement, tu annonces que la tente va être ton hôtel particulier pour les trois ans à venir, certaines personnes peuvent « s’affoler » quant aux risques liés à ce mode de voyage. Tu n’as pas peur des gens qui viendraient vous voler en pleine nuit ? Des loups ? Des araignées gigantesques ? Des météorites ? (quoi, ok, j’exagère sur la dernière ah ah)

Pour y répondre :
Il y a quelques règles de base à respecter quand on fait du camping, c’est-à-dire s’éloigner des routes, ne pas être visible, être le plus propre possible. En règle générale, il y a très peu de problèmes de dormir sous la tente, il faut juste savoir bien la monter !

Tu ne vas pas avoir mal aux fesses sur ta selle toute la journée ?

Je l’ai attendu un moment cette question, parce qu’il est vrai que rester pendant 5h ou plus sur un vélo peut être désagréable. C’est vrai et faux à la fois. Une bonne selle adaptée ne vous causera aucune gêne réelle au quotidien. Les premiers jours, certes, on va ressentir quelques douleurs, mais après, notre corps se sera habitué et tout ira bien. On m’a souvent demandé en même temps si j’allais prendre une selle avec du gel rembourré à fond. Faux problème, puisque ces selles sont biens uniquement pour une utilisation d’une heure par jour, après, il faut passer sur de vraies selles.

Pour y répondre :
Pas plus que d’être assis sur une chaise chaque jour pendant 8h. Une bonne selle ne me fera pas mal, puis bon, on prend l’habitude avec les kilomètres

Le monde est dangereux, tu as prévu quelque chose pour te protéger ?

Oui le monde est « dangereux », mais au lieu de le voir en noir, je préfère le voir en blanc et partir découvrir les richesses du monde. A avoir peur de l’Autre, on ne fait plus rien, on stigmatise des populations, on se renferme sur nous même. Je pourrai avoir un problème en bas de chez moi en France comme à l’autre bout du monde, cela arrive, mais je ne vais pas avoir une arme sur moi. La vie est plus importante que les biens matériels.

Pour y répondre :
Pourquoi faire ? 

Comment tu vas faire pour te laver tous les jours ?

L’hygiène, on y pense pas assez souvent. Mais c’est une vraie question pour savoir si tu vas pouvoir respecter tes douches quotidiennes ou non. Au maximum, on va essayer de se doucher dès que nous en aurons la possibilité… mais il arrivera des moments où nous devrons faire l’impasse sur la douche pendant plusieurs jours. On prendra un gant pour le visage et de l’eau pour les dents, puis nous attendrons d’arriver chez un hôte ou un petit hôtel pour se doucher.

Pour y répondre :
C’est une bonne question. On verra au fil du temps, même si parfois on risque de ne pas se doucher pendant plusieurs jours.

Tu prends quoi comme affaires ?

LA question. Pour la majorité des personnes, partir en voyage, c’est prendre une grosse valise avec le maximum d’affaires et se rendre compte au retour que la moitié n’a pas été utilisé. Donc on se demande toujours ce qu’une personne a vélo va bien pouvoir prendre pendant 3 ans pour vivre au quotidien puisque l’espace est limité. Bon je caricature, car j’ai aussi eu la question de personnes qui elles réduisent le poids au maximum, et étaient plus tournées sur le type d’équipement. Mais c’est une grande question, car sur certains objets, on ne doit pas se tromper pour qu’ils puissent au moins durer la moitié du voyage (quoi, j’ai bon espoir ah ah)

Pour y répondre :
Le minimum de choses vitales. J’ai déjà eu l’expérience de la cyclorandonnée avec Compostelle, puis du GR20 pour comprendre l’importance du poids. Donc je cherche à prendre le meilleur équipement et le plus léger possible pour ne pas dépasser les 40kg sur le vélo.

Comment vas-tu manger ?

Spéciale question de la part des personnes qui me connaissent bien, et qui savent ô combien j’adore faire la cuisine. Un vrai problème car je vais devoir abandonner les fourneaux pendant quelques temps, mais j’espère pouvoir cuisiner chez des hôtes le long du parcours et surtout en apprendre plus sur leur cuisine pour me perfectionner.

Pour y répondre : 
Avec des couverts ! Et surtout avec le magnifique petit réchaud que j’ai acheté et qui saura faire à la perfection le riz et les pâtes du quotidien, ainsi que le thé du soir !

Est-ce que tu pars avec une remorque ?

Ahhh je me suis moi même posé la question à de multiples reprises. Une remorque c’est pratique pour ne pas avoir le poids sur le vélo directement et s’éviter une certaine charge. Mais après réflexion, recherche et cie, le choix a été négatif car problématique si nous devions prendre l’avion, train, bus dans le périple.

Pour y répondre :
Non pas de remorque au programme, juste des sacoches avant et arrière sur le vélo

Tu as gagné à l'Euromillions pour faire ton voyage ?

Toujours pas, pourtant ce n’est pas faute d’essayer ! J’ai juste économisé pendant plusieurs années pour avoir de quoi réaliser mon rêve. Mais si j’avais gagné à l’Euromillions, j’aurai embarqué tous mes amis dans ce périple pour en faire un fucking trip o//

Pour y répondre :
Hélas non, j’ai juste économisé depuis que j’ai commencé à travailler pour pouvoir le faire un jour

C'est quoi ton trajet alors ?

LA question bis. Au début, tu connais un peu ton trajet, les principaux pays. Puis à force que chaque personne te pose la question, tu es incollable sur la géographie mondiale, pouvant réciter en moins d’une minute tous les pays que tu comptes traverser. Ca me rappelle l’école, quand il fallait apprendre une poésie puis la réciter devant la classe. Merveilleux moments de solitude à chaque fois ah ah.

Pour y répondre : 
J’ai un trajet plus ou moins « prévisionnel » avec une wishlist de pays que je souhaite traverser pour découvrir les différents continents, mais tout peut évoluer en fonction des personnes que l’on rencontre et des événements de la vie. ** insérer la liste des pays dans l’ordre **. Voilà voila

Comment vas-tu faire pour te raser et couper les cheveux ?

Celle-là, je l’avais pas vu venir. Mais l’hygiène est quelque chose de primordial pour ne pas trop s’oublier dans le vagabondage de l’extrême. Mais en France comme à l’étranger, il y a des coiffeurs et des barbiers qui sauront me raser les cheveux (ou alors ma compagne de voyage va s’apprendre à devenir coiffeuse je pense)

Pour y répondre : 
Ne vous inquiétez pas, il y a des coiffeurs dans les pays que je traverse. Puis je pars avec ma tondeuse/rasoir pour le cas échéant le faire moi même. Je ne compte pas avoir une barbe de 2mètres et les cheveux aux fesses.

Pourquoi tu ne vas pas en Afrique ?

Souvent cette question apparaissait après que j’eusse récité la liste des pays du voyage. Pourquoi ne pas aller en Afrique, ce n’est pas un vrai tour du monde… Ô combien j’aurai voulu pouvoir faire l’Afrique, mais il faut savoir connaitre sa dose de folie à un moment. Outre le fait que faire l’Afrique aurait rallongé d’un an ou plus le voyage, il faut surtout prendre en compte l’instabilité géopolitique du continent qui rend le périple totalement inconsidéré avec des zones de guerre en prime. Mais je n’abandonne pas l’idée de pouvoir le faire un jour si les choses se calment…

Pour y répondre : 
Il y a folie et folie. J’ai la première, pas encore la seconde pour m’aventurer pendant plus d’un an dans des zones en conflit où le risque d’enlèvement est assez élevé.

Tu n'as plus envie de travailler pour partir aussi longtemps ?

Je vois où tu veux en venir avec cette question. Tu crois que je suis un gros flemmard qui veut profiter du système. Non non non. J’ai toujours eu la bougeotte, l’envie d’avoir des challenges quand je travaillais. Je n’ai jamais aimé avoir une vie pépère, avec les mêmes choses à faire chaque jour. Il me fallait du changement constamment et de nouveaux projets. J’ai toujours envie de travailler, c’est pour ça que je pars, pour continuer certaines de mes passions (cuisine, photo, culture), en apprendre toujours plus, et un jour trouver l’endroit qui me correspondra le mieux pour le faire.

Pour y répondre : 
A quoi ça sert de travailler, moi j’ai vraiment plus envie pour l’instant, donc je pars m’amuser (joke inside)